Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le vieillissement actif constitue “”le processus d’optimisation des possibilités de santé, de participation et de sécurité afin d’améliorer la qualité de vie”” des personnes âgées de plus de 65 ans. Par exemple, la participation communautaire est une composante fondamentale du vieillissement actif. Il y a plus d’un petit nombre de personnes qui se sentent coupées de la société à mesure qu’elles vieillissent après la retraite et qui ont peu de chance de cotiser. C’est pour cette raison et afin de s’attaquer à ce sentiment de marginalisation ressenti non seulement par les personnes âgées mais aussi par leur communauté qui peuvent avoir une idée erronée du vieillissement, qu’il existe des opportunités telles que le bénévolat et l’économie partagée.

Plus précisément, l’économie partagée est un concept relativement nouveau, dans la plupart des pays européens, qui suggère un accès partagé aux biens, services, données et compétences. Prenons, par exemple, le cas d’une personne de langue maternelle japonaise qui participe à une plateforme en ligne où elle peut être contactée par des personnes qui souhaitent converser en japonais et améliorer ainsi leurs compétences orales dans la langue. Par conséquent, dans le cas de la première personne, ils offrent à la fois leurs compétences et leur temps pour aider une autre personne. En d’autres termes, l’économie partagée n’inclut pas la prise en charge de quelque chose; les gens peuvent partager… leur temps ou leur espace, avec ou sans rémunération. Par exemple, le site Web Airbnb constitue un exemple d’économie de partage à but lucratif; les gens peuvent louer leur maison, leur appartement ou simplement une chambre à des voyageurs en échange d’argent.

Néanmoins, ce projet,“”Colabor-active: Développement d’un programme de formation pour améliorer le vieillissement actif par le biais d’une économie de partage sans but lucratif””, vise à utiliser l’économie de partage sans but lucratif afin d’améliorer le vieillissement actif, ce qui signifie l’échange de biens et services sans remboursement. L’outil principal de cette initiative sera une plateforme en ligne où les parties intéressées pourront trouver des informations sur l’économie de partage sans but lucratif et les sites web/communautés dans lesquelles elles pourront participer, ainsi qu’un guide méthodologique pour la formation des personnes âgées et de leur communauté sur les questions abordées par le projet. L’objectif ultime est que les personnes âgées comprennent qu’elles peuvent encore contribuer, avec l’aide de la technologie, à leur société.

Le projet a été lancé par la première réunion transnationale à Valence, en Espagne, avec la participation des six partenaires: Polibienestar Research Institute (Espagne), E-Seniors (France), Institute for Work and Technology (Allemagne), Institute of Entrepreneurship Development (Grèce), Coordina (Espagne) et Forba (Autriche).

Restez à l’écoute pour les premières activités du projet!